Le rôle des syndicats dans la vie politique

Catégorie : UNTM
Date de publication
Écrit par Super User Affichages : 6825

Outre l’engagement des syndicats au niveau de l’entreprise, ils sont également actifs au plan politique et représentent les intérêts des travailleuses et travailleurs au niveau étatique :

I. Participation des syndicats aux négociations tripartites 

En tout premier lieu, la participation aux négociations tripartites entre l’Etat, les employeurs et les travailleurs, fait partie de l’engagement politique des syndicats.

Ces négociations peuvent s’effectuer de manière officieuse, au titre de consultations à propos de certains thèmes particuliers ; mais elles peuvent également s’effectuer au sein de structures officielles. Normalement, y sont prévues les consultations relatives aux thèmes du monde professionnel et du développement économique ; mais il y a également les thèmes sociaux.

Au Mali, il y a le “Conseil National du Travail”, rattaché au Ministère du Travail (Articlel 184 – 187 du Code du Travail). L’assemblée se compose de représentants syndicaux, de membres du Ministère et de représentants patronaux. On échange des informations au sein du Conseil, et on négocie entre partenaires sociaux les niveaux de salaire, ainsi que les conditions de travail.

Le Conseil doit être consulté, dans la phase préparatoire précédant tout amendement aux lois qui concernent son domaine d’intervention. Le Conseil fixe également le salaire minimal.

II. Participation des travailleurs à la vie de l’entreprise

Les modalités de participation des travailleurs à la vie de l’entreprise. Y sont inclus les droits à l’information, à la consultation, le droit de contredire et le droit de participer aux décisions.

Des représentants sont élus dans des processus d’élections démocratiques, pour défendre les intérêts des employés au sein des différentes instances et entités de l’entreprise. C’est ainsi que les travailleurs peuvent gagner de l’influence en matière de configuration et de définition des conditions de travail dans l’entreprise, ainsi qu’en matière de politique d’entreprise

Les réglementations légales présentent ainsi un cadre clair du travail syndical et de la manière dont peut se dérouler la participation des travailleurs à la vie de l’entreprise.

Cependant, ces réglementations légales ne sont en fait pratiquées que dans de rares cas. L’Inspection du Travail ne dispose pas des ressources suffisantes pour surveiller l’application de ces règles.

 Souvent, les représentants des travailleurs n’ont pas les capacités nécessaires, pour défendre les droits des travailleurs et négocier en faveur de leurs intérêts Leur véritable rôle dépend de la force et de l’autonomie personnelle dont chacun dispose pour agir.

III. THÉMATIQUES DU TRAVAIL SYNDICAL

1.  Réglementations en matière de politique sociale et économique :

L’UNM est fondamentalement convaincus que le marché ne peut pas tout régler, et qu’il est nécessaire de poser des fondements juridiques en vue de réglementer les domaines sociaux. Ils se positionnent pour un rôle actif de l’Etat en matière de politique économique.

C’est pour cela que, outre les thématiques  relatives aux réglementations juridiques des salaires, le domaine principal du travail syndical concerne la politique sociale et la politique relative au marché du travail. Y sont inclues, entre autres, les réglementations relatives à la protection sociale, dans les cas de maladie, la retraite, les accidents de travail, l’incapacité professionnelle, le chômage,….

 Les grandes thématiques concernent la protection contre le licenciement, la détermination d’un salaire minimum légal, les réglementations relatives à la formation, les durées et les horaires légaux de travail et de congé, les déterminations du congé parental à la naissance d’un enfant, ainsi que les services de placement(ANPE).

En matière de politique économique, contrairement aux exigences des représentants néolibéraux, l’UNTM se positionne au Mali, contre le fait de baisser de plus en plus la part de l’Etat, c-à-d, la participation des activités étatiques dans l’ensemble de l’économie. Traditionnellement, elle a été toujours sceptique devant les privatisations d’anciennes entreprises étatiques, et particulièrement, dans le cas d’entreprises gérant les besoins d’intérêt général tels que l’Eau et l’Electricité.

2. Conditions de travail descentes :

Les conditions de travail constituent également un thème classique du travail syndical. Ainsi, par exemple, le droit à un emploi librement choisi, le respect des droits fondamentaux au travail, dont celui de s’affilier à un syndicat, le droit à un revenu qui réponde aux besoins économiques, sociaux et familiaux de base, le droit à une protection sociale suffisante pour les travailleurs et les membres de leurs familles, l’égalité entre les hommes et les femmes,   les questions de temps de pause alloués aux travailleuses et travailleurs, ainsi que les horaires de travail adéquats.

De même, l’UNTM se positionne en faveur de conditions de travail “saines” : des lieux de travail adéquats, des structures sanitaires correctes, des structures de protection suffisantes, lorsqu’il s’agit de travailler avec des machines, etc. Les syndicats veulent ainsi garantir que des conditions de travail humaines soient préservées, et que, sur leur lieu de travail, les travailleurs ne soient pas exposés à des dangers pouvant affecter leur santé :

3. Prestations des syndicats envers leurs membres :

 Le service le plus important que les syndicats offrent à leurs membres sont les négociations collectives, qui présentent des avantages directs aux membres des syndicats, en ce qui concerne leur salaire, leurs horaires de travail et la durée, ainsi que les périodes de leurs congés.

Les militants syndiqués bénéficient, par ailleurs, de formations continues dans divers domaines, pour les membres simples, d’une part,pour les fonctionnaires syndicaux, d’autre part, en vue de remplir leurs obligations.

Souvent, les syndicats offrent des informations concernant les nouvelles réglementations légales et les assurances qui couvrent les accidents sur le chemin du travail ou sur le lieu de travail.