• À la Présidence de la République

     

  • Ouverture du 14ème Conseil Central Ordinaire

    La situation syndicale dans ses échecs et réussites, la situation nationale dans ses aspects économique, politique, social, sécuritaire, d’employabilité, de développement.

Justice Social. Démocratie. Solidarité.

L’amélioration des conditions de travail, que ce soit par la négociation de conventions collectives, l’instauration du salaire minimum et des normes minimales du travail ou l’adoption des Lois sur la santé et la sécurité du travail, constitue une importante réalisation de l’UNTM.

01

Qui sommes-nous
L’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) est l’organisation syndicale malienne la plus importante. Elle a été créée en 1963 lors du congrès constitutif à Bamako du 24 au 28 juillet.

02

Nos Missions
La justice sociale, les droits fondamentaux des travailleurs et travailleuses, la défense et l’extension de la protection sociale, le plein emploi et l’égalité et la promotion du dialogue social. Suite

03

Nos Valeurs
Unité – Solidarité – Action
Le mouvement syndical a été et continue d’être au cœur des plus importantes luttes pour l’avancement de la société malienne. Suite

La culture du résultat, c’est ce que nous nous imposons

Jugez-en vous même.

L’action syndicale vous tente

?

Adhérez!

Société

Les observateurs suivent de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali ; une présence assidue aux nombreuse circonstances qui se sont combinées pour faire le Mali d’aujourd’hui en tant qu’organisation a caractère économique ; politique sociale et culturelle, il ne pouvait en être autrement.

Dans les pages qui suivent, regroupées sous le titre de SOCIÉTÉ ; l’accent sera mis sur un des acquis fondamentaux du syndicalisme universel ; à savoir le bénéfice pour les travailleurs de la protection sociale.

Faut-il rappeler ; que l’institut National de prévoyance sociale est de façon particulière le symbole même de l’action sociale de l’UNTM, quand en 1957. Elle a envoyé à Dakar deux de ses dirigeants démentes MAMADOU SOUMARÉ et LAGARÉ COULIBALY pour ne revenir dans le pays ; qu’avec dans le sac ; la création de l’INPS. Depuis le Mali est l’un de rares pays ou les structures de production, prévoyance, de sécurité sociale des fonctionnaires et des conventionnaires sont distinctes.
C’est à travers ses démembrements professionnels ; que l’UNTM a porté la vision des travailleurs sur l’éducation (on se souviendra de OUARIKE DIARRA ; d IBRAHIM SANGHO ; MALICK GUEYE ; MOUSSA SOW ; et tan d autre ; qui ont été la cheville ouvrière de la réforme de l’enseignement de 1962, sou l’instigation du militant exemplaire MDIBO KEITA, de FILY DABO SISSOKO etc….)

Dans le domaine de la santé, comment ne pas ce souvenir de MAMADOU GOUNDIAM, dirigeant du syndicat national de la santé et de bien d’autres comme le professeur MAMADOU DEMBÉLÉ, FARAN SAMAKÉ qui beaucoup donne au syndicalisme, e a la politique de santé du Mali.

Au plan économique, quel parcours pour le Mali de la nuit colonial sous aucune usine ; et qui de 1960 à 1968 c est doté d’une cinquantaine de Sociétés et Entreprises d’état, avec une contribution déterminante des responsables syndicaux AMADOU DJIORONI TRAORÉ, MAMADOU DIARRAH, KOLOKO SIDIBÉ, KIPSI GAUPE.

La confusion syndicalisme, politique a placé l’UNTM au cœur de l’évolution des idées, des lois OUSMANE BA COULIBALY, MAMADOU SIDIBÉ.